600 francs

Publié le 8 Août 2008

En fin de compte, que va-t-il rester de moi ?

600 francs par mois, un peu plus de 20'000 francs.

Voilà le prix d'une liberté dont je ne sais quoi faire, une liberté qui m'embarrasse, une liberté stérile.

Je me voulais écrivain, séducteur, voyageur, mais je me suis perdu sur la route de ses 4 ans.

Lui

Toi

Mon petit gars

En fin de conte, que va-t-il rester de nous ?


Rédigé par Solal Aronowicz

Publié dans #journal d'un con

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Sowhat? 23/11/2008 02:15

Vous croisez les commentaires (c'est une nouvelle gymnastique virtuelle ? A-t-elle un effet soporifique ?).. Méfiance, prudence...subtile nuance. Vous avez sûrement vos raisons, d'où se « centrer » voire se « con-centrer », voire se « re-con-centrer » prend tout son sens ou son double sens, ou son triple sens...mais quels sens ? (...). Méfiant, prudent ...mais pour éviter quoi ? De jolies surprises irrémé(diablement) éphémères, lamentablement illusoires ? Méfiance, prudence... »brutalerrance »...

Solal Aronowicz 23/11/2008 18:04



Mais quel sens, dans tous les sens du terme, est la seule vraie question. Un problème ardu pour un con, aussi centré soit-il.



SoAddict 21/11/2008 14:11

Point trop...gardez un peu d'audace. Ca a du bon...

So Addict 20/11/2008 09:45

En ce qui concerne les "tâteuses", vous avez bien vérifié ??? Dans la baignoire, entre les coussins du canapé (on y trouve toujours des choses auxquelles on ne s'attendait pas, et l'on saute de joie quand on met la main dessus (...) comme si c'était un trésor !) C'est très astucieux ces bêtes-là. Elles sont dotées d'une subtile habilité à se faire discrètes...

Solal Aronowicz 21/11/2008 22:47



Bah, aucune en vue, je suis un peu méfiant ces temps ci, je n'y mets pas assez du mien je crois, mais je vais continuer à chercher, vous avez raison, on ne sait jamais, je pourrais avoir des
surprises.



So Addict 20/11/2008 09:21

C'est vrai que les gens manquent d'audace. Mais vous, vous n'avez pas passé (moi, non plus d'ailleurs tiens j'y pense...) la date de péremption pour féconder.

Solal Aronowicz 20/11/2008 22:48


Non, mais la prochaine fois, je procéderai à tâtons, voire avec une certaine prudence.


So addict 17/11/2008 09:16

Et oui mon petit Solal est unique. En son genre et puis fils unique aussi. Le seul dans sa classe, dans son école, dans sa ville, dans son département, dans sa région...Je savais que j'avais un certain privilège: personne n'a d'enfant qui a le même prénom que le mien. Je crois que cela me semble évident que mon fils soit seul à porter ce prénom. Comme si ce choix devait marquer sa singularité pour toujours. Mais un jour, une jeune femme m'apprend: "mes amis ont appelé leur fils Solal, parce qu'ils avaient entendu une jeune femme dans la rue appeler son enfant comme ça". Grrr...Ca ne pouvait être que moi. Donc, quelque part à cet instant où j'appelais mon enfant, une femme dont le ventre s'arrondissait et se tendait, a eu l'idée lumineuse d'appeler son enfant... comme le mien.Puis, on a quitté la région, mais pas pour cette raison. Du coup, ici c'est le même scénario. Solal est le seul à porter ce joli prénom. Il sait d'où il est issu , et explique facilement aux curieux qui auraient oublié leur lecture, que Solal est un personnage de roman. Mais en ce qui me concerne, je n'entends toujours personne le crier à la sortie des classes. Je ne sais pas dans quels troubles je serais si un jour j'entendais des élèves, des profs ou des parents interpeller un enfant avec ce prénom. Je crois que j'aurais une envie rentrée d'aller les voir et de leur dire, comme le font les enfants : "c'est pas ta mère qui s'appelle comme ça, c'est la mienne...ect"; mes propos seraient du même style: "c'est pas ton fils qui s'appelle Solal, c'est le mien. Personne ne s'appelle Solal ...ect". Et je suis bien moi à penser que mon fils est unique. Pour le coup, je ne vois pas ( je sais c'est stupide ! ) comment il pourrait en être autrement. Pour le Solal que vous êtes ce n'est pas pareil, vous êtes plus grand.

Solal Aronowicz 20/11/2008 00:09



Solal, c'est unique, vous avez bien fait. En ce qui me concerne, je suis enseignant et depuis 10 ans, je n'ai vu passer aucun Solal. Personne n'ose, personne ne sait (moi j'aurais osé, moi
j'aurais su, mais enfin, on ne reviendra pas là-dessus...).