corruption

Publié le 3 Octobre 2008



la Corruption d'un Lieu tranquille
acrylique et marqueur sur toile (n.23), 60 X80
octobre 2007




Rédigé par Solal Aronowicz

Publié dans #toiles

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

véro 14/10/2008 22:24

je tiens à préciser par ailleur que j'aime beaucoup certains autres de tes tableaux...

Solal Aronowicz 15/10/2008 10:46



C'est gentil, tu avais laissé entendre que ce n'était pas trop ta tasse de thé. De toute façon, j'arrive à la fin, les derniers vont être mis en ligne cette semaine.



véro 14/10/2008 19:19

bon, bon, bon... en attendant moi je suis pas ta mère... et ce tableau..... j'aime pas trop beaucoup ça.....

véro 05/10/2008 00:13

tu n'es coupable de rien...on fait ce qu'on peut... qu'on soit père ou mère....

Solal Aronowicz 05/10/2008 09:27



Oui, on fait ce qu'on peut, mais je suis toujours tiraillé par l'idée que je pourrais aussi faire ce que je dois. Et ça c'est contradictoire.
La maman de mon petit garçon n'a pas le choix que j'ai. Elle doit faire avec l'enfant qui est tout le temps avec elle. Quoique, maintenant que je l'écris, c'est aussi ce qu'elle veut puisqu'elle
a quand même de la peine à me le confier pour plus d'une journée (en fait, elle ne l'a pas encore fait depuis sa naissance).



véro 04/10/2008 21:54

bon... j'ai tout lu... les photos les peintures moins mon truc...
mais ce que tu ecris , j'aime..
alors rendez vous au prochain épisode

Solal Aronowicz 05/10/2008 00:04



Bon, pour commencer, merci pour ces très nombreux commentaires. Jamais une lectrice, ou un lecteur, ne s'est tant exprimée sur mes textes (ou peintures). Ca me touche vraiment, merci.
Tu me dis beaucoup de choses. Le point de vue de la mère qui élève seule mon fils ? Je ne voudrais pas l'entendre ? En tout cas, elle ne me le fait pas entendre : elle ne se plaint jamais (à part
quelques coups de hache de temps en temps...). Mais c'est quelque chose que je sens, qui me pèse, parce que je suis coupable de ça. C'est sans doute doute ce qui pèse le plus : être père et être
coupable d'être un père absent en même temps, voilà ce qui est lourd. Ceci dit, je ne parle que de moi... Tu as sans doute raison.